Restez informé

Lire la suite...Après le Balbuzard pêcheur et plusieurs Faucons crécerelles radiographiés avec des plombs dans le corps, c’est au tour d’un magnifique Faucon émerillon.

Lire la suite...Laurie, ostéopathe de profession, consacre bénévolement environ deux heures chaque semaine pour manipuler nos pensionnaires souffrant de traumatismes. Du Geai des chênes aux pattes vrillées au grand Vautour percnoptère à l’épaule ankylosée, de nombreux animaux ont pu être rééduqués et relâchés rapidement à la suite de ces séances d’ostéopathie. Cette spécialité vient compléter le travail des soigneurs et des vétérinaires du centre, et nous permet d’augmenter le nombre d’animaux sauvés. Formée principalement aux soins sur les chevaux et passionnée par les rapaces, Laurie est venue nous proposer ses compétences bénévolement. Nous la remercions pour sa démarche et pour son investissement régulier à nos côtés.

Lire la suite...Pensez à l’écovolontariat en centre de sauvegarde de la faune sauvage. Nous vous accueillons pour une durée d’un mois au sein de notre équipe à Buoux (84). Les soigneurs vous forment aux soins quotidiens à apporter aux animaux, aux manipulations, à la biologie de certaines espèces… En échange, vous vous engagez à soigner nos pensionnaires en suivant les règles d’hygiène et de sécurité du centre. Vous assurez principalement le nourrissage et l’entretien du matériel et des infrastructures.

Deux places sont actuellement disponibles. Un logement est mis gratuitement à disposition sur place. Le permis B et un véhicule personnel sont obligatoires.

Pour candidater, vous pouvez compléter le dossier ci-dessous et le renvoyer par mail à crsfs-paca@lpo.fr.

https://paca.lpo.fr/images/mediatheque/fichiers/section_soins_animaux/benevolat/DOSSIER_DE_CANDIDATURE_CRSFS_PACA.pdf

Lire la suite...

Les températures continuent à baisser et les intempéries se multiplient dans la région. Beaucoup de pensionnaires arrivent au centre de sauvegarde très affaiblis. Notre matériel pour réchauffer ces animaux blessés devient obsolète et nous devons le renouveler.

Lire la suite...Chers amis de la nature,
Nous faisons appel à votre générosité en faveur de notre centre régional de sauvegarde de la faune sauvage situé à Buoux dans le Vaucluse.
Cette année, plus que jamais, nous allons encore avoir besoin de vous, car les oiseaux et les petits mammifères sont de plus en plus nombreux à être accueillis.

Le 10 juin 2016, un Vautour Percnoptère retrouvé blessé a été apporté au centre de sauvegarde de la LPO PACA. Il a été trouvé au sol par un groupe de scolaire, puis immédiatement acheminé par les agents de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS). A son arrivée, le diagnostic était très sombre : occlusion intestinale, début de pneumonie et fracture de l’os du coracoïde. Le vétérinaire référent du centre, le Dr MARY, a prescrit plusieurs traitements et effectué deux scanners pour s’assurer que l’oiseau se rétablisse correctement de ses blessures. En parallèle, l’équipe du centre est resté en contact avec plusieurs spécialistes, dont le centre de sauvegarde d’Hegaladia spécialisé dans l’accueil de cette espèce, afin que la période des soins soit la plus courte et efficace possible. Grâce au travail de ces différents acteurs, le Vautour a pu se remettre de ses blessures et suivre une rééducation intensive dans les volières adaptées à la réhabilitation des grands rapaces.

Le Vautour percnoptère est l’espèce de Vautour la plus menacée dans le monde, et seulement 6 couples nicheurs sont connus dans le département du Vaucluse. Grâce au suivi de cette espèce effectué par le Conservatoire d’Espace Naturel de PACA (CEN PACA), nous avons appris que notre individu blessé appartenait à l’un de ces couples. Un jeune était encore en élevage au nid lorsque l’incident est arrivé. Le scanner nous a permis de sexer l’oiseau, il s’agit de la femelle baptisé ‘Salomé’.

Le sauvetage de cet individu nicheur représente un enjeu de conservation majeur pour cette espèce. L’équipe du centre de sauvegarde de la LPO PACA a tout mis en œuvre pour sauver la femelle. C’est ainsi que 4 mois après, la responsable capacitaire du centre a pu annoncer avec soulagement la bonne nouvelle : notre pensionnaire pourra retrouver sa liberté et même effectuer sa migration d’ores et déjà cette année. Une seconde bonne nouvelle a été annoncée par le CEN PACA : le père de la nichée a réussi à mener à terme l’élevage de leur jeune qui a pris son envol et commencé sa migration vers l’Afrique sahélienne.

Le 30 septembre 2016, Salomé a été équipée de bagues et d’une balise, financée par BARJAN, avant d’être acheminée jusqu’au lieu de relâcher à Saumane-de-Vaucluse (84). Il s’agit de la deuxième pose de balise sur un Vautour percnoptère en France. Nous espérons enrichir nos connaissances sur cette espèce et sur l’efficacité de nos soins grâce à ce suivi.

Vous pouvez partager, à travers le communiqué de presse http://paca.lpo.fr/images/mediatheque/fichiers/section_communication/communiques_lpo_paca/2016/2016_10_03_cp_percnoptere.pdf et ces photos, les moments forts du relâcher : l’oiseau a été sorti de sa cage pour un dernier contrôle du bon maintien de la balise, puis il a été confié aux bons soins du Dr MARY,  vétérinaire dévoué du centre de sauvegarde de la LPO PACA, qui l’a posé au sol et laissé reprendre goût à la liberté. Après 5 minutes pendant lesquelles l’oiseau scrutait son environnement et pendant lesquelles toutes les personnes présentes contemplaient l’oiseau, Salomé a pris son envol et a vite trouvé un courant ascendant pour prendre de la hauteur et nous survoler la demi-heure suivante.

Lire la suite...Lire la suite...Lire la suite...Lire la suite...


Lire la suite...Lire la suite...Lire la suite...Lire la suite...Lire la suite...


Lire la suite...Lire la suite...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est avec beaucoup d’émotion que l’équipe du centre de sauvegarde de la LPO PACA a relâché ce Vautour arrivé quelques mois auparavant gravement blessé. Cet oiseau n’aurait jamais pu être sauvé sans l’existence de centres de sauvegarde de la faune sauvage et de vétérinaires passionnés. Nous remercions nos sympathisants sans qui nous ne pourrions pas continuer nos actions pour la sauvegarde de la biodiversité.

Le centre régional de sauvegarde de la faune sauvage de PACA a été créé en 1996 par le Parc Naturel Régional du Luberon. En 2006, le Parc en confie la gestion à l’association locale LPO en région PACA. La vocation première du Centre est la prise en charge des oiseaux et mammifères sauvages trouvés en difficulté en vue de les soigner pour leur rendre la liberté. Depuis l’ouverture du centre de sauvegarde 15 000 animaux, soignés par l’équipe de la LPO-PACA dans les structures du Parc naturel régional du Luberon, ont été réinsérés dans leurs milieux naturels. 

Un Balbuzard pêcheur découvert au sol dans le Var a été récupéré par un restaurateur puis mené, grâce au réseau de bénévoles LPO transporteurs, jusqu’au centre de sauvegarde de la LPO PACA.

Un arrêt chez le vétérinaire bénévole LPO de Saint Maximin-la-sainte-Baume a révélé un diagnostic sombre : une fracture au niveau de l’aile et une blessure grave à l’œil, mais le plus consternant est de voir que ces deux traumatismes sont dus à un acte de braconnage. Les points blancs présents dans l’aile, le thorax et la tête sur la radio représentent des plombs qui n’ont pas totalement transpercé le corps de l’oiseau. Tous les rapaces en France sont protégés par la loi et il est interdit de leur porter atteinte. Ce tir illégal sur espèce protégée a été signalé aux autorités compétentes.

Le centre accueille très peu d’individus de cette espèce qui se nourrit de poissons. Les soins sont très délicats car ces oiseaux supportent difficilement la captivité même sur de courtes périodes. Des traitements lui ont été prescrits afin d’espérer une rémission de son traumatisme à l’œil. De plus, leur alimentation complique le travail des soigneurs, puisqu’il est important de nourrir le Balbuzard avec des poissons frais mais aussi onéreux. Pour le moment, une Truite lui a été mise à disposition, mais les soins promettent de durer plusieurs semaines, et on peut déjà évaluer le coût d’un gros poisson frais par jour à 5 euros, soit 300 euros sur une période de deux mois sans compter les traitements, main-d’oeuvre et trajets pour des consultations vétérinaires… Nous en appelons donc à votre générosité pour réaliser un don http://paca.lpo.fr/don et nous aider à apporter les soins les plus adaptés à cet oiseau fascinant qui a malheureusement croisé le chemin d’un braconnier…

Lire la suite...Lire la suite...Lire la suite...

Lire la suite...Le centre de sauvegarde recherche une personne disponible du 3 au 31 octobre 2016 pour effectuer une mission d’écovolontaire. L’écovolontaire est formé à la prise en charge de la faune sauvage en détresse, aux premiers soins, à la biologie des espèces accueillis et à la gestion de notre cellule conseil.

Lire la suite...L’association Semailles vous propose de participer à leur journée porte ouverte : 2412 Avenue de la Croix Rouge, 84000 Avignon, France :

https://www.facebook.com/events/933077130134580/

Un relâcher d’oiseau soigné au centre sera prévu le soir sous condition que la météo et l’état de l’animal soit optimal au moment du relâcher.

Lire la suite...Venez nombreux pour découvrir les missions du centre de sauvegarde.

Vous pourrez également assister au relâcher d'un rapace diurne soigné au centre à 12h devant le château (si la météo et l'état de l'animal sont favorables).