Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

nouveau refuge grimaud isabelle giacobbiAprès l’inauguration du Refuge LPO© de Notre Dame de la Queste en septembre dernier, une nouvelle convention Refuge LPO© a été signée à Grimaud le 14 décembre 2019.

Etaient présents : Alain Benedetto, Maire de la commune, des membres du Conseil municipal, de nombreux bénévoles de l’Association « Je fais ma part », dont Marie Navarro et Jérôme Goulley et pour la LPO PACA: Benjamin Kabouche, Isabelle et Louis-Marie Giacobbi.

Cerise sur le gâteau, la venue d’Allain Bougrain Dubourg, présent durant la journée, qui a dispensé une conférence passionnante et très conviviale sur la chute de la biodiversité devant 80 participants.

Signature de la convention pour un nouveau Refuge LPO à Grimaud © Jérome Goulley

Le terrain communal, devenu un refuge pour la nature, est géré par l’association « Je fais ma part ».

Il s’agit du premier « Jardin collectif », mis en place dans le Golfe de Saint-Tropez, dont les actions prévues sont en totale adéquation avec nos valeurs :

  • la protection de la biodiversité : plantation d’une prairie de plantes mellifères, création d’un rucher éducatif, pose de nichoirs, réalisation d’un verger méditerranéen ;
  • la mise en place de pratiques agroécologiques, axé sur les principes éthiques de la permaculture ;
  • le partage et la diffusion de connaissances : des conférences, l’accueil de groupes dont public scolaire, l’organisation de stages et formations.

La réussite de ce projet, est également le fruit de l’investissement des bénévoles du groupe local Hyères les Maures et des salariés de la LPO Provence-Alpes-Côte d'Azur, dont Marion Fouchard et Macha Marchal.

Dans un contexte reconnu d’érosion de la biodiversité où « chacun doit faire sa part » pour enrayer cette tendance, nous espérons que le refuge du Jardin collectif de Grimaud ait une valeur de modèle pour les autres communes du Golfe et permette de relancer le groupe local de Saint Tropez, porté pendant de nombreuses années par Yann Maurey, fortement impliqué dans ce territoire, et trop tôt disparu.