Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Lire la suite...Dans une démarche de renforcement du réseau de contributeurs Faune-paca et d’amélioration de nos capacités en termes de communication et de valorisation des données, nous souhaitons recueillir l’avis de tous les utilisateurs de Faune-paca à propos de trois principaux sujets :

  • les enquêtes participatives
  • la communication et sollicitation des contributeurs
  • l’utilisation, la valorisation et les retours sur les données

Lire la suite...Dans le cadre d’un mémoire universitaire, une enquête a été menée sur l’engagement pour la protection de la biodiversité à la LPO PACA. Cette enquête a permis de mettre en lumière les caractéristiques des bénévoles, leurs motivations ainsi que leurs attentes...

Lire la suite...Souvent mal aimés et persécutés, les corvidés ont pourtant une forme d’intelligence plus développée que celle des autres passereaux.  Et saviez-vous qu’il existe en Europe 12 espèces de corvidés, dont 10 présentes en France, et qu’ils ne sont pas tous noirs ? Une famille d’oiseaux passionnante à découvrir. Abonnez-vous dès aujourd'hui pour recevoir l'Oiseau Magazine !

Lire la suite...

Ce jeudi 5 décembre au soir, Hélène Bovalis, Vice-Présidente de la LPO PACA, a animé la conférence « Agir pour la biodiversité avec la LPO ». L’évènement, organisé par Gabriel Bouillon, s’est déroulé au Musée Internationale de la Parfumerie à Grasse. Le Maire de la ville de Grasse et Président de la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse, Jérôme Viaud, nous fit l’honneur d’introduire la conférence par un court discours, rappelant l’engagement et les actions du Pays de Grasse pour l’environnement.

Lire la suite...Après un mois de novembre extrêmement pluvieux ayant contraint à annuler les précédents inventaires, un comptage ornithologique des salins d’Hyères a enfin pu être réalisé le jeudi 05 décembre. Il a été réalisé par Jean-Michel Bompar, Elise Cougnenc, Estelle et François Spaeth.

Lire la suite...On ne la voit jamais et pourtant elle hiverne régulièrement sur le littoral méditerranéen. C’est courant septembre que les bécasses quittent le nord de l’Europe et la Sibérie pour entreprendre une longue migration qui les mènera jusqu’aux forêts varoises. De belle taille, c’est un limicole essentiellement forestier. Le jour, elle se repose dans les bois et les taillis, et la journée elle gagne les champs, les prairies et/ou les vignes pour se nourrir. La bécasse mange presque exclusivement des vers de terre (à environ 80%), le reste étant constitué de larves, de myriapodes et d’imagos d’insectes.

Lire la suite...Dans le cadre de la sortie cette semaine du livre «La faune des Bouches-du-Rhône», c’est à Saint-Chamas que les coordinateurs ont réalisé mardi une première conférence. Sur l’une des communes les plus prospectées du département, entre Etang de Berre et chaîne de la Fare, une quarantaine de présents parmi lesquels naturalistes dont contributeurs locaux, bénévoles des groupes locaux LPO du GREBE et du OUEB, professeur et proviseur de collège, et autres curieux de nature ont chaleureusement participé à la découverte de l’ouvrage. La soirée s’est terminée autour d’un verre de l’amitié pour poursuivre les échanges enthousiastes.

Lire la suite...A l'occasion de son 10e marché de Noël, La Mirande, hôtel restaurant 5 étoiles, situé au pied du Palais des Papes en Avignon organise en son sein, pour tout public une tombola du vendredi 6 au dimanche 8 décembre. 1000 tickets à 2 € attendent les futurs chanceux. Le tirage au sort de la trentaine de lots sera effectué dimanche 8 décembre en fin de journée.

Lire la suite...Nous vous annonçons la sortie officielle en librairie de cet ouvrage qui présente une synthèse unique sur les animaux vertébrés et « invertébrés », continentaux et marins. Ouvrage collectif, il a bénéficié de la contribution de plus 60 naturalistes et scientifiques, coordonnés par la LPO PACA en collaboration avec le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône.

Lire la suite...Près de 80 personnes se sont rassemblées ce mercredi 27 novembre à Mérindol pour assister au relâcher public d’un Hibou grand-duc soigné durant deux mois au Centre de sauvegarde de la faune sauvage. Le relâcher avait lieu dans l’Espace naturel sensible la Garrigue, au bord de la Durance en fin d’après-midi. Le grand rapace nocturne a pu prendre son envol au-dessus d’un terrain de chasse temporaire offert par les environs de la Durance, qu’il quittera bientôt pour trouver son propre territoire.