Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

La dream teamDans le cadre du partenariat Refuge LPO avec la commune d’Auribeau, un diagnostic naturaliste a été réalisé l’année dernière. Cette année c’est un suivi naturaliste participatif en version pédagogique qui a été réalisé.

Les oiseaux sont plus que discrets avec ces chaleurs étouffantes. Un couple de buse a prospecté le secteur en quête d’un repas à se mettre sous les serres. La Fauvette à tête noire a poussé la chansonnette toute la matinée nous accompagnant de son chant fluté.

Chez les papillons de jours, ce sont 25 espèces qui ont pu être observées dont 10 espèces nouvelles non contactées au cours des inventaires de l’année dernière. Ceci monte à 40 le nombre d’espèces de papillons de jour qu’il est possible d’observer sur la commune d’Auribeau.

Chez les papillons de nuit 4 espèces nouvelles ont pu être contactées dont le Sphinx gazé ou encore de magnifiques Zygènes.

Panorama du fortTrois somptueuses araignées ont été prises en train de chasser. Deux Thomises pour les premières pour être précis. Une Thomise enflée dit Thomise replet et un Thomise globuleuse appelée également Thomise Napoléon. Les Thomises ont le corps aplati et les pattes étendues latéralement. Chez cette espèce, la Napoléon, le céphalothorax et les pattes sont noirs, ou brun-foncé. L’abdomen est rouge (parfois jaune ou même blanc) avec une tache noire qui évoque la silhouette du buste de Napoléon avec son bicorne. Le corps à l’aspect brillant. Les pattes sont annelées. Le mâle est beaucoup plus foncé que la femelle. Les yeux sont cerclés de blanc. Les Thomises sont également appelés « araignées crabe », attendant leurs futures victimes cachées sous les corolles des fleurs. Toutes les Thomises sont capables de maitriser des proies beaucoup plus grosses qu’elles. Une superbe Argiope, araignée de belle taille, était sur sa toile au sein d’un massif de lavande en train de déguster un hyménoptère.

En termes d’Orthoptère, de nombreux Œdipodes et Caloptènes ont été contactés. Il s’agit ici de criquet. Rappelons que les sauterelles sont insectivores avec de longues et fines antennes, alors que les criquets sont herbivores avec des antennes courtes et plus épaisses. Les Œdipodes rouges et turquoises avec leurs exosquelettes cryptiques, se fondent complément dans la poussière. Cependant lorsque l’individu s’envole, celui-ci dévoile des ailes d’un rouge ou d’un turquoise magnifique et profond, contrastant avec la couleur terne du reste du corps.

Toutes ces fleurs de lavandes et autres sont aussi le refuge et le garde-manger de très nombreux coléoptères comme les Cétoines dorées. Magnifique insecte de grande taille et aux couleurs vertes iridescentes. Précisons que ces insectes imposants sont de moins en moins nombreux alors que ce sont ces derniers précisément qui s’avèrent être très intéressants, car consistants, pour l’alimentation des oiseaux. Un timide Lepture porte cœur était lové au sein d’une feuille en train de se reposer. De belles Anthaxies ont pu être observées sur les massifs d’immortelles. Splendides insectes à la couleur vert métallisé.

Chez les hyménoptères, quelques Xylocopes, appelés plus communément Abeille charpentière, ont été observés. Il s’agit d’une grande abeille de couleur noire aux ailes iridescentes, notamment sur les ailes. Quelques Bourdons des jardins étaient en train de réaliser un vrai festin de nectar et de pollen. Notons que ces deux espèces sont des pollinisateurs de qualité.

En pleine action Nous terminerons cette prospection avec les punaises, les Hémiptères, dont nous avons pu contacter quelques spécimens. Au sein des massifs de fleurs, nous avons observé Graphosome d’Italie dit « Punaise arlequin » qui porte bien son nom « d’arlequin », puisque cette dernière est habillée d’une robe rouge magnifiquement rayée de noir. De petites punaises colorées, des Carpocoris Pudicus, ont aussi été contactées. Le Ventocoris rusticus, avec son habit très classe ressemblant à du cuir, a également été observé.

Ces punaises se nourrissent de sève qu'elles aspirent après avoir piqué la plante grâce à leur rostre. Rappelons cependant qu’il existe des punaises insectivores très utiles pour les cultures et les potagers, permettant ainsi de réguler des populations d’éventuels insectes ravageurs. Soulignons que les punaises ont besoin de plantes pleinement développées pour leur propre développement. La belle végétation luxuriante tout autour du village d’Auribeau leur est donc très bénéfique et ceci est à souligner.

La LPO PACA remercie chaleureusement la commune d’Auribeau pour sa volonté de préserver l’environnent et pour son engagement au sein du réseau des refuges LPO.

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analyse
Permet de recueillir des données sur la navigation du visiteur
Google
Accepter
Décliner
Facebook
Accepter
Décliner
Quantcast
Accepter
Décliner
Statistiques
Permet au site web d'obtenir des données sur le comportement des visiteurs à des fins statistiques.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Autres
Quantcast
- Il spécifie un identifiant unique pour la session. Cela permet au site web d'obtenir des données sur le comportement des visiteurs à des fins statistiques.
Accepter
Décliner