Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Mante décolorée © Marion FouchardLes derniers inventaires entomologiques sur les sites de captage des eaux du Syndicat mixte des eaux de la région Rhône Ventoux ont permis d'amélioration les connaissances grâce à l'observation de l'écologie des espèces.

En cette fin d’été, sous une température avoisinant les 30 degrés, les sites de captage comptaient encore de nombreux criquets et sauterelles, ainsi que des mantes et des libellules. Ces inventaires réalisés année après année au niveau de ces sites préservés, permettent d’aller plus loin que la simple amélioration des connaissances, en permettant l’étude de l’écologie des espèces.

 

Chacun de ses sites révèle un cortège d’espèces bien différent, en lien avec la différence d’habitats présents.

Site des Combes

Le site des Combes, avec ses herbes hautes, ses haies arbustives et ses quelques arbres, comporte le cortège le plus varié avec à la fois des criquets, des sauterelles et d’autres insectes comme par exemple de nombreuses Empuses pennées et Mantes religieuses ainsi qu’une femelle de Mante décolorée juvénile (photo du premier paragraphe). Cette dernière est plus petite que la Mante religieuse, de couleur marron/beige avec de petites ailes pour les femelles. Elle reste postée sur les buissons, dans l’attente d’un passage d’une proie potentielle.

Syndicat mixte des eaux de la région Rhône Ventoux, site des Combes © Marion Fouchard

 

Site de Merveille

Le site de Merveille, bien plus sec avec une végétation clairsemée, comporte majoritairement des criquets qui affectionnent les milieux xériques, dont notamment l’Oedipode aigue-marine, que l’on ne trouve pas sur les deux autres sites. Homochrome avec le substrat, ce dernier trahit sa présence uniquement lors de son envol durant lequel on aperçoit le bleu clair uni de ses ailes postérieures.

Syndicat mixte des eaux de la région Rhône Ventoux, site de Merveille © Marion FouchardŒdipode aigue-marine © Marion Fouchard

 

Site de la Motte

Le site de la Motte quant à lui, bien plus arboré avec un sous-bois bien développé, héberge de nombreuses sauterelles, espèces arbustives voir arborées, dont la belle Decticelle échassière présente sur les nombreux ronciers. Cette sauterelle porte bien son nom : elle comporte les plus longues pattes postérieures proportionnellement à son corps, en France.

Syndicat mixte des eaux de la région Rhône Ventoux, site de la Motte © Marion FouchardDecticelle échassière © Marion Fouchard