Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Journée mondiale des oiseaux migrateursLa Journée mondiale des oiseaux migrateurs est célébrée aujourd'hui dans le monde entier sur le thème "Les oiseaux connectent notre monde", une campagne mondiale visant à sensibiliser les gens aux oiseaux migrateurs et à la nécessité d'une coopération internationale pour leur conservation.

La campagne menée par les Nations unies vise à sensibiliser le public aux oiseaux migrateurs et à l'importance de la coopération internationale pour leur conservation. Elle est organisée en partenariat entre deux traités des Nations unies - la Convention sur les espèces migratrices (CMS) et l'Accord sur la conservation des oiseaux d'eau migrateurs d'Afrique-Eurasie (AEWA) - et l'organisation à but non lucratif Environment for the Americas (EFTA), basée au Colorado, USA.

Cette année, en raison de la pandémie de Covid-19, beaucoup d'entre nous doivent rester chez eux. Mais nous pouvons prendre nos jumelles pour célébrer le thème de la Journée mondiale des oiseaux migrateurs "Les oiseaux connectent notre monde", choisi pour souligner l'importance de la conservation de l'intégrité des écosystèmes qui soutiennent les cycles naturels essentiels à la survie et au bien-être des oiseaux migrateurs. Ce thème souligne également le fait que les oiseaux migrateurs font partie de notre patrimoine naturel commun et qu'ils dépendent d'un réseau de sites le long de leurs routes migratoires pour se reproduire, se nourrir, se reposer et hiverner.

 

Les oiseaux connectent notre monde

Ce thème, à un moment où la majorité de la population mondiale est soumise à une restriction de ses déplacements en raison du coronavirus, revêt une importance et une poignance particulières.

«Les oiseaux migrateurs se trouvent partout : dans les villes et les campagnes, dans les parcs et les jardins, dans les forêts, les montagnes et les déserts, ainsi que dans les zones humides et sur les rivages. Ils connectent tous ces habitats,et ils connectent les lieux où nous vivons aux gens du monde entier.» a déclaré Mme Fraenkel, secrétaire exécutive de la CMS.

«Pourtant, les oiseaux migrateurs sont menacés par la perte d'habitat, le changement climatique, l'empoisonnement, les lignes électriques et l'abattage illégal. Nous devons intensifier nos actions à travers le monde pour mieux protéger les oiseauxmigrateurs et les habitats dont ils ont besoin pour survivre et prospérer.»

Ce thème souligne également l'importance de conserver et de restaurer la connectivité écologique et l'intégrité des écosystèmes qui soutiennent les cycles naturels essentiels à la survie et au bien-être des oiseaux migrateurs. Puisqu'il est prouvé que la destruction des zones naturelles peut faciliter le développement de types de maladies infectieuses que le monde combat actuellement, des mesures urgentes pour mieux protéger et maintenir la faune sauvage et ses habitatssont à prendre.

Parce que les oiseaux migrateurs dépendent d'un réseau de sites qui traversent les frontières nationales le long de leurs routes de migration pour se reproduire, se nourrir, se reposer et hiverner, une action internationale pour les protéger est essentielle.

Des centaines de conférences virtuelles et une vague d'interactions sociales consacrées aux oiseaux migrateurs devraient avoir lieu dans de nombreux pays au cours de cette journée. Des programmes éducatifs sont proposés virtuellement par de nombreuses organisations, notamment des écoles, des parcs, des zoos, des gestionnaires de forêts ou de réserves, des musées et des bibliothèques. Retrouvez les événements prévus sur https://www.worldmigratorybirdday.org/

«Malgré les défis que l'humanité doit relever, nous ne vivons pas un printemps silencieux. Le chant des oiseaux domine le bruit des voitures dans de nombreuses villes du monde. Les oiseaux reviennent se reproduire dans les zones humides, les forêts et même dans nos jardins. Cela montre que les cycles et les rythmes de la nature, y compris ceux des oiseaux migrateurs, continuent à suivre leur cours normal", a déclaré Jacques Trouvilliez, Secrétaire exécutif de l'AEWA. "La seule différence réelle est que davantage de personnes sont maintenant à l'écoute. Gardons ce nouveau sentiment d'appréciation, profitons de cette musique et observons les oiseaux autour de nous. Les oiseaux sont porteurs d'un message d'espoir. Souvenons-nous des oiseaux et de la nature dans son ensemble lorsque nous irons de l'avant pour construire un monde plus sain, plus respectueux de l'environnement et plus vivable pour nous tous. Les oiseaux nous connectent. »

 

Les oiseaux migrateurs

Environ 1 800 des 11 000 espèces d'oiseaux du monde migrent, certaines couvrant d'énormes distances. La Barge rousse, par exemple, vole sur 11 680 kilomètres entre l'Alaska et la Nouvelle-Zélande. Cette barge et d'autres espèces qui parcourent de longues distances relient les écosystèmes tout au long de leurs itinéraires, les voies de migration. Celles-ci doivent disposer de réseaux de sites suffisants et d'habitats appropriés, tels que des zones humides, des zones côtières, des forêts et des prairies, pour soutenir les oiseaux migrateurs pendant leur cycle de vie, leur permettant ainsi de se déplacer et de survivre.

En région Provence-Alpes-Côte d'Azur, il y a des nouvelles encourageantes, le comptage Wetlands International de janvier 2020 a permis de comptabiliser 273 414 oiseaux appartenant à 90 espèces différentes. L’effectif total est légèrement supérieur à l’effectif moyen des dix dernières années, qui s’élève à 246 647 individus. Ce comptage annuel est une fenêtre à un instant t de la répartition des effectifs des populations d'oiseaux d'eau sur les voies de migration, soit pour celle nous concernant, la voie de migration Mer Noire/ Méditerranée. Et il y a aussi de bonnes nouvelles ailleurs dans le monde cette année, lors du recensement international des oiseaux d'eau de 2020, le Parc national du Banc d'Arguin (Mauritanie) a battu tous les records, avec un nombre surprenant de 1,7 million d'oiseaux d'eau. 

«Nous partageons les oiseaux qui traversent les frontières, leur beauté et le phénomène spectaculaire de leurs migrations. Nous sommes également liés par le rôle que nous jouons dans leur protection. Quelle que soit la distance qui nous sépare, nos actions combinées déterminent la survie de ces voyageurs de longue distance », a déclaré Susan Bonfield, directrice de l'EFTA.

L'EFTA, qui est le fer de lance des activités de la Journée mondiale des oiseaux migrateurs dans l'hémisphère occidental - le long de la voie de migration des Amériques - lance BirdDayLive, un nouveau site web interactif qui fonctionne comme un centre majeur d'activités pour la campagne, y compris des événements virtuels tels que des conférences en direct par des experts, des vidéos, des quiz, des lectures de livres et des activités créatives conçues pour les enfants.

Un autre point fort mondial, cette fois sur la voie de migration d’Asie orientale-Australasie est un spectacle en ligne comprenant de la musique, de l'art et des contes, ainsi qu'un récit de Milly Formby sur ses aventures aériennes avec les oiseaux migrateurs. L'événement est organisépar le East Asian – Australasian Flyway Partnership Secretariat (Secrétariat du partenariat sur la voie de migration Asie orientale-Australasie, EAAFP), qui soutient activement la Journée mondiale des oiseaux migrateurs et coordonne les célébrations sur cet itinéraire depuis plusieurs années.

Ailleurs dans le monde, de nombreuses organisations, groupes et personnes dévouées profiteront de cette journée pour souligner leur engagement en faveur de la conservation des oiseaux migrateurs en faisant participer leur public en ligne. La journée a également été soutenue par de nombreuses organisations gouvernementales et non gouvernementales, dont BirdLife International, Wetlands International et le WWF, qui propose une collection de photographies et de faits sur les oiseaux migrateurs que les gens du monde entier pourront apprécier chez eux.

Lancée au Kenya en 2006, la campagne soutenue par les Nations unies a gagné en popularité au fil des ans et les pays ont récemment convenu que la Journée mondiale des oiseaux migrateurs serait célébrée dans le monde entier lors de deux jours de pointe, le deuxième samedi de mai et d'octobre afin de tenir compte de la nature cyclique des migrations et de permettre que des célébrations aient lieu dans des pays de toutes les régions du globe. Les déclarations de soutien à la Journée mondiale des oiseaux migrateurs, une description de la campagne et de son histoire ainsi que les détails des événements enregistrés peuvent être trouvés sur le site web de la campagne mondiale www.worldmigratorybirdday.org.