Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Jour de la nuit au Château de l'Escarelle - Myotis daubentoni © Jean Michel BomparDans le cadre de l’opération de sensibilisation nationale « le Jour de la Nuit », le Château de l’Escarelle et la LPO Provence-Alpes-Côte d'Azur vous invitent le temps d’une soirée à découvrir la nuit sous un autre jour, à travers plusieurs animations traitant des thématiques actuelles (pollution lumineuse, protection de la biodiversité nocturne et ciel étoilé).

Le Jour de la Nuit, c’est une façon de (re)découvrir la biodiversité nocturne et de retrouver le plaisir d’observer le ciel étoilé, tout en attirant l’attention citoyens sur les conséquences de la pollution lumineuse.

 

Au programme : 10 octobre 2020 à partir de 16h30

  • 16h30 : Accueil et ouverture des inscriptions ;
  • 16H30 à 20H : Ateliers pour enfants ;
  • de 17h à 17h45 et de 18H à 18H45 : conférences : « la biodiversité nocturne » à partir de 8 ans ;
  • 19H : relâcher d’un animal sauvage (sous réserve des conditions météo) ;
  • 19H30 : sortie crépusculaire dans le domaine : « A l’écoute des bruits de la nuit ...» à partir de 8 ans (prévoir lampe et chaussures adaptées).

Télécharger le programme

jardins@escarelle.fr - 04 94 01 09 77

Château de l'Escarelle, route de la Roquebrussanne, 83170 La Celle

 

 La pollution lumineuse, qu’est-ce-que c’est ?

On parle de pollution lumineuse pour désigner les conséquences néfastesd’un éclairage artificiel excessif à la fois sur les écosystèmes et l’Homme.

Un tiers de la population mondiale ne voit plus la Voie Lactée ! La nuit est en effet confrontée à lamontée d’une pollution lumineuse issue d’une généralisation et d’une mauvaise utilisation de l’éclairage public.La France compte aujourd’hui 9,5millions depoints lumineux publics dont 33% concernent des infrastructures vieillissantes de plus de 20 ans estimées obsolètes. Les nombreux magasins et enseignes qui restent allumés tard dans la nuit, les publicités lumineuses, l’utilisation d’éclairages vétustes et énergivores, renvoyant la lumière vers le ciel et souvent inadaptés aux besoins réels des citoyens, participent à l’augmentation de cette pollution. Il est donc important de tendre versun éclairage public durable qui respectela biodiversité et l’environnement, réponde aux attentes de la population et intègre les enjeux énergétiques.

Les collectivités sont des actrices majeures dans la prise en compte de ces problématiques. En effet, à travers des actions de sensibilisation auprès des citoyens et la mise en place de mesures de réduction des impacts, les décideurs politiques locaux peuvent agir concrètement pour la préservation de l’environnement nocturne à travers une utilisation raisonnée de l’éclairage artificiel.