Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Mégère © André SIMONDurant ces deux journées de prospections sur l’Espace Naturel Sensible de Bigarra-Agnis-Peyferrier, nous avons contacté 27 espèces d’oiseaux, pour un total de 152 individus. Ce site, relativement sauvage, est représenté par une mosaïque d’habitats forestiers et de garrigue.

Concernant les rapaces, nous avons contacté, durant notre première journée de prospection, 3 Circaètes Jean-le-Blanc. Cet aigle, d’une envergure de 180 cm environ, est spécialisé dans la prédation de reptiles, et plus particulièrement d’ophidiens.

C’est en planant qu’il repère les serpents qui se thermorégulent aux bords des pierriers, buissons ou chemins. Les Circaètes construisent un nid dans un arbre, abrité du vent et orienté au sud. Ainsi, dans l’ENS Bigara-Agnis-Peyferrier, la présence de reptiles et la disponibilité en arbres, pourraient permettre à cette espèce de nicher. Toutefois, nos deux passages n’ont pas suffi à confirmer la reproduction de l’espèce sur l’ENS mais des parades y ont été observées.

Ensuite, nous avons vu décoller d’une zone boisée, puis cercler au-dessus de l’ENS un Autour des palombes. Espèce forestière, il chasse, principalement des oiseaux et des petits mammifères. Il est fort probable que cette espèce niche près de l’ENS, les parades ayant lieu en février et le début de la nidification au mois de mars.

Concernant le reste de l’avifaune, nous avons contacté un cortège d’espèces forestières assez classique : la Sittelle torchepot (3 individus), le Geai des chênes (18), le Grimpereau des jardins (7), la Mésange huppée (4), le Pic épeiche (2), le Pigeon ramier (29) ou les premiers Pouillots de Bonelli de retour d’Afrique (3). Notons aussi la présence de 3 Grands corbeaux, qui nichent vraisemblablement sur les falaises alentours, non loin de l’ENS.

Concernant les autres taxons, nous avons observé des indices de présence d’Ecureuil roux (2), de Renard roux (1) et de Chevreuil européen (1). Notons aussi l’observation de nombreux sangliers (25). A propos des Lépidoptères, nous avons observé 10 espèces, dont l’Azuré des nerpruns, le Souci, la Mégère et le Marbré de Cramer, qui constituent de nouvelles espèces pour le site. Ces journées chaudes étaient également favorables à l’observation de reptiles comme le Lézard des murailles (4), le Lézard à deux raies (3) et la Couleuvre de Montpellier (1). Enfin, notons la présence de 3 pieds d’Orchidée d’Hyères, dont la distribution est localisée sur la frange méditerranéenne.

ENS Bigarra Agnis, Méounes © Aurélien Audevard