Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Pipit à gorge rouge © Aurélien AudevardCe second passage de l’année sur L’ENS du Parc Nature du Plan de la Garde dans le département du Var, confirme, s’il faut encore le rappeler, son importance concernant l’accueil d’espèces migratrices. 63 espèces pour un total de 652 oiseaux ont pu être observées. Le site présente actuellement tous les avantages pour les oiseaux migrateurs, notamment l’eau douce, la végétation aquatique et l’émergence de nombreux insectes.

Lors de cette matinée venteuse, nous avons constaté le stationnement de nombreuses espèces en halte migratoire comme par exemple le Phragmite des joncs (2 mâles chanteurs), la Gorgebleue à miroir (1), la Guifette moustac (1), le Pouillot fitis (1) ou le Chevalier sylvain (7).

Les roselières présentes sur l’ENS offrent un site favorable pour de nombreuses espèces paludicoles. Ainsi, nous avons pu noter la présence d’une espèce rare en région PACA, la Locustelle luscinioïde (1) dont le chant ressemble aux stridulations d’une courtilière. Cette espèce, menacée en France, niche dans les grandes roselières, principalement sur la façade atlantique. Il s’agit seulement de la seconde mention pour le site. Notons aussi la présence de la Rousserolle turdoïde (2), nicheur menacée à l’échelle nationale, qui apprécie également les zones de roselières inondées du site, où elle devrait nicher.

Concernant les rapaces, nous avons pu observer 5 espèces : la Buse variable (2), le Busard des roseaux (1), le Faucon crécerelle (2), l’Epervier d’Europe (1) et l’Aigle botté (1). Cette dernière espèce est hivernante dans le sud de la France (sur le plan durant l’hiver 2018-2019) et se reproduit plus au Nord, principalement dans des massifs forestiers situés en bordure de milieux ouverts, où il chasse des reptiles, des oiseaux et des petits mammifères.

Durant cette matinée, les hirondelles étaient à l’honneur avec quatre espèces contactées dont l’Hirondelle de rivage (84), l’Hirondelle de fenêtre (37), l’Hirondelle rustique (223) et la plus rare Hirondelle rousseline (5). Nous avons également pu observer 8 Martinets à ventre blanc et 17 Martinets noirs.

Enfin, notons la présence de 5 Marouettes ponctuées, espèce rare en France, qui fréquente les canaux végétalisés du site, où elle s’alimente d’insectes et de mollusques. Pour finir, signalons l’observation d’un Pipit à gorge rousse, constituant la première donnée de l’espèce pour l’ENS du Plan de la garde. Espèce migratrice, il niche dans les espaces herbeux et embroussaillés de la toundra de l’extrême nord de l’Europe et de l’Asie.

Concernant les autres taxons, nous avons observé une Ishnure élégante et 1 Fadet commun.

Le prochain passage aura lieu le 25/08/2021.