Restez informé

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Fauvette passerinette © Aurélien AudevardLa LPO Provence-Alpes-Côte d'Azur, en partenariat avec le Conseil départemental du Var, assure le suivi naturaliste d'Espaces Naturels Sensible (ENS) du département. Un premier passage avait été effectué le 09/03/2021, sur l’ENS du Fort Napoléon à La Seyne-sur-Mer (83). Le 08/04/2021, un deuxième passage visant à compléter nos connaissances a donc été réalisé.

D’une surface de près de 11.5 hectares, cet ENS est un véritable poumon vert situé sur la commune de la Seyne-Sur-Mer. Entourant le Fort Napoléon, ce site boisé offre une magnifique vue sur la rade et le port militaire de Toulon.

Lors du passage du 09 mars 25 espèces d’oiseaux avaient été contactées pour 107 individus. L’inventaire du 08 avril a permis de recenser 3 nouvelles espèces sur le site : Le Choucas des tours (sédentaire) ainsi que la Fauvette passerinette et le Pouillot fitis, tous deux migrateurs et qui profitaient de la quiétude du site pour une halte lors de leur migration.

Les espèces nicheuses du site ont été à nouveau contactées le 08 avril comme les Mésanges bleue (6), charbonnière (13), huppée (4) et à longue queue (4). Les Fauvettes à tête noire (3) et mélanocéphales (9) poursuivent aussi leur cantonnement et devraient se reproduire sur le site. De même pour le Grimpereau des jardins (7) le Pinson des arbres (5) ou encore le Pic vert (1) qui ont également été notés.

Roitelet huppé et Accenteur mouchet n’ont pas été recontactés, mais il s’agit d’espèces hivernantes sur le site et qui quittent ensuite la région pour aller se reproduire plus au nord.
Enfin d’autres espèces ont été aperçues en vol au-dessus l’ENS, comme le Héron pourpré (observé le 2 avril), espèce migratrice de passage. Deux espèces d’hirondelles ont été également été observées ce jour-là (Hirondelle rustique et Hirondelle de fenêtre) ainsi que les tout premiers Martinets noirs de la saison.

Concernant les autres taxons, nous avons pu noter des indices de présence d’Ecureuils roux (cônes de pin rongés). Un Hérisson d’Europe prédaté a également été trouvé le 02 avril sans que la cause de la mort n’ait pu être déterminée de façon certaine (prédation possible par un chien).

Du côté de papillons de jour (rhopalocères) la Mégère et le Tircis ont été notés lors de la journée du 08 avril. La Tarente de Maurétanie et le Lézard des murailles ont été revus sur les différentes parois ensoleillées du fort.