Restez informé

Bécasseau variable © Aurélien AudevardAvec 80 espèces contactées pour 3441 oiseaux dénombrés, ce premier comptage de l'année est marqué par une légère baisse de la diversité et par une stabilité des quantités d'oiseaux présents dans les salins.

Courlis cendré © Aurélien AudevardC’est dans les grandes zones ouvertes, où se mêlent salicornes, vasières et petites pièces d’eau que nous retrouvons l’oiseau de la semaine. Vous l’entendrez bien plus vite que vous ne le verrez, avec son cri « couuu-li » nasillard et puissant ». Une fois son plumage cryptique détecté, vous apercevrez un grand oiseau au long bec démesuré prêt à s’envoler au moindre danger. Le Courlis cendré est l’un de ces limicoles hivernants, au statut de conservation des plus précaires…

Flamant rose © André SimonSavez-vous qu’il existe six espèces de flamants ? Le flamant rose qui est l'une d'entre elles est visible toute l’année sur les salins d’Hyères, mais les périodes automnale et hivernale (septembre à mars) sont les plus favorables pour l’observer. De janvier à mars une exposition à la fois photographique et documentaire vous dévoile la vie secrète de cet oiseau majestueux, emblème incontesté des salins d’Hyères. Pour la découvrir nous vous donnons rendez-vous à l'espace nature des salins d'Hyères.

Guifette moustac © Aurélien AudevardLe comptage wetlands 2018 approche à grand pas (13 & 14 janvier 2018). Cette année, comme annoncé, un nouvel outil de saisie est mis en place afin d’une part de saisir au mieux les données de comptage, et d’autre part, de permettre une synthèse très rapide !

Grive musicienne © Aurélien AudevardPour la sixième année consécutive, les passionnés de nature sont invités à réserver 1h de leur week-end pour compter les oiseaux de leurs jardins partout en France. Dans un jardins privé ou public, à la ville ou à la campagne, tout seul ou en famille, observez durant 1h les oiseaux et transmettez vos observations directement en ligne. Près de 7 000 jardins ont participé à l’opération en 2017. Un record ! Arriverons-nous à le battre cette année ?

Voeux 2018En 2018 la LPO PACA fêtera ses 20 ans d'existance. 20 ans au service de la nature. 20 ans de réalisations concrêtes. Vous avez pu au fil de nos actualités suivre nos actions pour la préservation de la nature : animations, formations, éducations, soins à la faune sauvage en détresse, expertises environnementales, gestion des réserves naturelles, actions en justice, etc. Rien ne serait possible sans l'engagement des bénévoles, écovolontaires, donateurs, partenaires, adhérents, administrateurs et salariés qui agissent ensemble sans relâche avec un objectif commun : agir pour l’oiseau, la faune sauvage, la nature et l’homme, et lutter contre le déclin de la biodiversité, par la connaissance, la protection, l’éducation et la mobilisation.

Domaine de l'Escarelle, le Refuge LPO du jardin du Pacha © Marion FOUCHARDLe réseau des Refuges LPO© est le premier réseau de jardins écologiques en France. Ce programme a été initié dès la création de la LPO en 1912 et le nombre de refuges n’a cessé de croître depuis cette date : de 250 Refuges en 1924, le réseau compte aujourd’hui plus de 21 000 propriétaires ! Sur l’ensemble de la région PACA, tous types de Refuge LPO© confondus, il existe 1620 Refuges LPO© actifs en PACA au 01 décembre 2017. La tendance reste la même que l’année précédente avec un nombre de Refuges LPO© en augmentation de 10% à l’échelle de la région.

Courlis cendré © Aurélien AudevardAvec 87 espèces contactées pour 3235 oiseaux dénombrés, ce comptage est marqué par un regain de la diversité et des quantités d'oiseaux notamment pour les Flamants roses et les anatidés qui retrouvent des couleurs !

Goélands railleurs © Aurélien AudevardUn suivi des oiseaux d'eaux (Laridés et limicoles) est réalisé depuis plusieurs années sur le littoral méditerranéen français par un réseau de gestionnaires d'espaces naturels et d'acteurs en charge du suivi. Le bilan est disponible en version téléchargeable sur le site internet dédié au projet. 

Crêtes de la Sainte-Baume © Aurelien AudevardLa Région Provence-Alpes-Côte d’Azur compte maintenant un Parc naturel régional de plus. Au terme de plusieurs années de co-construction du projet de Parc, avec les élus, les services de l’Etat, les partenaires techniques, les acteurs socio-économiques et la société civile au travers du Conseil de développement, c’est à l’aboutissement d’une démarche partenariale que l’on assiste aujourd’hui.