Restez informé

En ville, à la campagne, sur la plage ou au bord d’une route, chacun peut trouver un oiseau en détresse ou un mammifère sauvage blessé. Quotidiennement, de nombreuses personnes sont désemparées devant un animal en difficulté, voici quelques conseils pour les aider au mieux.

Remise en liberté d'un milan noir - Photo : Cédric Faivre
Ce milan noir avait été découvert le 13 juin, victime d'une intoxication suite à l'ingestion d'orthoptères sur une zone agricole en cours de traitement phytosanitaire.
Après quelques jours de soin, il a retrouvé la liberté à proximité de son site de découverte où une nichée de jeunes milans l'attend peut-être.

 

Succés de la science participative avec 1 million de données recueillies sur le site de la LPO PACA : www.faune-paca.org

Le territoire de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur est le plus riche et le plus diversifié en nombre d'espèces en France métropolitaine. La région PACA abrite 245 espèces d'oiseaux nicheurs sur 275 espèces recensées en France (1), 70 % des 143 espèces de mammifères, 80 % des 34 Reptiles, 61 % des 31 Amphibiens, 85 % des 240 papillons de jour et 74 % des 100 libellules.

Dans le Var, à Plan d’Aups, les agents de l’Office National des Forêt et de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage ont verbalisé le Maire de Plan d’Aups qui menait en toute illégalité, des travaux d’aménagement d’une piste dans un site encore préservé.
Il est à noter que ces pratiques sont symptomatiques du premier magistrat de la municipalité du Plan d’Aups qui a régulièrement des velléités d’aménagement sans tenir compte de la réglementation en vigueur et du respect de la biodiversité.

Pour la deuxième année consécutive, le centre de sauvegarde mène un dépistage quasi-systématique des actes de braconnage par radiographie. Pour la saison de chasse 2009-2010, 15% des animaux accueillis étaient des individus plombés appartenant à des espèces protégées!

Bilan de la saison de chasse 2009-2010.pdf

Atelier Capture d'un rapace - Photo : Magali Lemercier

Dimanche 25 avril, une vingtaine de personnes désirant rejoindre le réseau de collecte et de transport de la faune sauvage en détresse a bénéficié d'une formation au centre de sauvegarde de la faune sauvage. Le fonctionnement du centre de sauvegarde, la législation en vigueur ainsi que leur futur rôle dans le réseau de collecte leur ont été présentés . Enfin, ils ont appris les premiers gestes a réaliser en cas de découverte d'un animal sauvage en détresse comme par exemple la capture d'un rapace.

 



La marée noire, qui a commencé à atteindre les côtes de la Louisiane (Etats-Unis), va causer une catastrophe écologique majeure sur un écosystème unique, extrêmement riche et fragile. Ce sanctuaire pour la biodiversité, principalement constitué de zones humides, abrite des centaines d’espèces d’oiseaux. Il s’agit là d’une marée noire de plus, d’un nouveau désastre écologique, après celui de l’Exxon Valdez, en Alaska, et de l’Erika en France.

Élagage au printemps
Attention danger pour la biodiversité !

La taille ou l’élagage en certaines saisons peut devenir une action réellement catastrophique pour la faune sauvage et pour de nombreuses espèces protégées. De manière générale, nous pouvons considérer que la période de nidification dure du début du mois de mars à la fin du mois d’août. Durant cette période tout travail d’entretien des arbres et arbustes devrait être proscrit. Les couvées risquent en effet d’être directement détruites par l’abattage de leur support, mais elles peuvent aussi être abandonnées par les parents à cause du bruit des travaux et du dérangement général occasionné par ceux-ci.

Journée Internationale de la Terre - Photo : Ghislaine PECHIKOFF

Dans le cadre d’un partenariat entre Etap Hotel et la LPO, Etap Hotel France collecte chaque année pendant 15 jours 30 centimes d’euros sur chaque petit-déjeuner consommé par ses clients.
A l’issue de cette action, un chèque est remis à la LPO pour venir en aide aux six centres de sauvegarde LPO implantés en France.

Relâcher chouette hulotte - Photo : Pascale MAESTU Le 03/04/2010, un automobiliste découvrait ce mâle adulte au milieu de la route. L'animal semblait mort mais le conducteur s'arrêta afin de retirer l'oiseau de la route et s'aperçu que celui-ci bougeait. Le lendemain matin, il déposa l'oiseau encore choqué au centre de sauvegarde où un traumatsime crânien fut diagnostiqué. 12 jours après sa découverte, l'oiseau a retouvé son site de vie. C'est son découvreur qui lui a rendu la liberté. Saluons les bons réflexes de l'automobiliste qui a permis la sauvetage de cet oiseau.