Lire la suite...Face à la complicité de l’Etat Français, la LPO porte plainte au niveau européen.

Lire la suite...Grâce aux dizaines de milliers d’entre vous qui se sont mobilisés en masse contre la prolongation de la chasse aux oies en février, la LPO a pour la douzième fois fait condamner l’Etat, décidément obstiné sur ce sujet. Merci à tous !

Lire la suite...Le Ministère prétend avoir analysé, en moins d'une semaine, les 52 000 contributions sur le site de la consultation publique pour établir son arrêté.

Lire la suite...Le rapporteur public rejette les requêtes du leader mondial sur le marché de la production d’alumines impliqué dans l’affaire du rejet des boues rouges en Méditerranée.

Lire la suite...En cette rentrée, il n’est pas une journée sans nouvelle provocation de la part des dirigeants des instances cynégétiques et des élus qui les soutiennent : grande campagne visant à faire croire que les chasseurs sont les premiers écologistes de France ; annonce de la réouverture des chasses présidentielles ; cadeaux fiscaux aux plus riches d’entre eux avec la baisse du prix du permis national ; subventions scandaleuses de la part de certaines collectivités ; déclarations méprisantes de la part de responsables cynégétiques ; braconnage assumé publiquement dans la presse ; combats permanents contre la protection des espaces naturels et des espèces comme les prédateurs dont les mustélidés ; prosélytisme dans les écoles…

Lire la suite...À la suite de la pollution aux hydrocarbures d’une partie importante du littoral du Var, la LPO PACA va déposer une plainte.

Lire la suite...La France a jusqu’au 30 août pour suspendre la chasse de cette espèce menacée comme lui a demandé la Commission européenne. Interpellez Nicolas Hulot !

Lire la suite...Total souhaite importer 300.000 tonnes d'huile de Palme en France comme agrocarburant. La déforestation en Asie est largement alimentée par l'exploitation des cultures d'huile de palme. Les volumes, la fréquence d'achememinement et l'impact écologique seront sans pareil dans l'histoire. La ministre Ségolène Royal avait autorisé cette importation ; la préfecture des Bouches-du-Rhône l'avait finalement validée en juin 2018. Des pétitions, la mobilisation des élus, des citoyens, des enquêtes publiques, voire du ministre Nicolas Hulot lui-même n'ont pas réussi à arrêter ce funeste projet. Les syndicats agricoles avaient même manifesté devant les raffineries en juin.

Lire la suite...La LPO vous invite à participer à la consultation avant le 31 juillet.